table ML, 2002

acier, aluminium, laque polyester
Galerie kreo
édition limitée

 

Y a-t-il distorsion entre le sentiment de puissance affirmé de ses formes et la propension de cette table à disparaître dans son environnement grâce à son enveloppe de miroir ? Ne permet t-elle pas à l'espace environnant de s'y réfléchir largement et de l'occuper toute entière ?
S'agit-il bien là de disparaître ?
N'est-ce pas plutôt une ruse pour apparaître encore plus grande, plus puissante, afin de s'approprier l'espace et de renverser le rapport de force entre un meuble et l'espace qui l'accueille ?